image André-Jacques Auberton-Herve | LinkedIn

André-Jacques Auberton-Herve | LinkedIn

André-Jacques Auberton-Hervé (Linkedin) a la réputation d'un visionnaire. Au travers de ses multiples fonctions, ce dirigeant porte ses idéaux avec passion. Il prône l’union pour que notre continent soit en capacité de continuer à se moderniser. André-Jacques Auberton-Hervé salue naturellement les centaines de millions d'euros planifiées par l'Union européenne pour le développement de l'industrie de la microélectronique.

Un patron ouvert aux évolutions technologiques

Il est certain que notre continent dispose d’atouts incontestables. André-Jacques Auberton-Hervé salue la révolution numérique et ses avancées technologiques. L'UE doit envisager des outils financiers plus puissants pour soutenir les jeunes pousses.

Une grande voix de l'innovation

En plus des semi-conducteurs, Soitec a également innové dans le secteur de l’énergie solaire et de l’éclairage LED. Objets connectés, tablettes et téléphones portables dépendent tous des semi-conducteurs conçus par l’entreprise d’André-Jacques Auberton-Hervé. Pour garantir la pérennité de sa société, André-Jacques Auberton-Hervé a pris des décisions stratégiques. C'est notamment grâce à une technologie made in France que votre smartphone s'allume.

Des compagnies réputées sont au nombre des clients de la start-up. André-Jacques Auberton-Hervé déploie les qualités du parfait meneur d'hommes : compréhension du marché et recrutement des bonnes personnes. André-Jacques Auberton-Hervé positionne la société comme un fournisseur sûr et incontournable.

Un parcours remarquable

Agé d'à peine 23 ans, André-Jacques Auberton-Hervé s’impose déjà comme une référence grâce à ses travaux de recherches, qui mènent à des innovations majeures dans les domaines militaire et spatial et lui permettent d’être invité à beaucoup de conférences scientifiques. Très jeune, il croit fermement en l’importance de l'innovation technologique. Né dans les années 60, il effectue sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son bac en avance, à 16 ans. Brillant étudiant, André-Jacques Auberton-Hervé décroche sa thèse à 24 ans, en 1986, et participe à des conférences de renom dans les deux domaines qui le passionnent : les semi-conducteurs et le silicium.